Les 20 raisons qui expliquent l’échec d’une start-up

1 décembre 2017

Si le taux de défaillance des entreprises a connu un recul historique au troisième trimestre 2017, avec une baisse de 5,2% des procédures par rapport à 2016, il n’en reste pas moins que 90% des start-ups disparaissent avant leur 5ème année d’existence et qu’au niveau mondial les licornes ne sont toujours pas légion.

L’analyse post-mortem de 101 start-up par CB Insights a permis d’identifier les 20 raisons les plus fréquentes en cas d’échec et de dégager deux grandes conclusions :

1) il n’y a rarement qu’une raison pour justifier l’échec d’une start-up ;
2) les raisons divergent et ne se ressemblent pas entre tous ces échecs.

Ainsi, bien qu’aucune des entreprises étudiées n’aient survécu, nombreuses sont les leçons à tirer de cette étude  pour quiconque engagé au sein de l’écosystème entrepreneurial. Le top 3 des causes les plus fréquentes est le suivant :

1) Construire une solution ne répondant pas à un besoin marché
Telle est la première raison citée par 42% des sondés ! Posséder une technologie révolutionnaire et/ou être entouré d’une équipe forte et experte n’est pas suffisant si l’entreprise n’adresse pas une problématique donnée par le consommateur.

2) Manquer d’argent
Ne dit-on pas que le temps, c’est de l’argent ? Temps et argent doivent être judicieusement alloués au sein d’une jeune pousse. Un business plan mal ficelé peinant à convaincre des investisseurs est une raison fatale pour 29% des sondés.

3) Ne pas avoir la bonne équipe
Une équipe complémentaire aux compétences multiples constitue un maillon essentiel dans le cadre de la réussite d’un projet, notamment entrepreneurial. Ainsi, l’absence de CTO dès le début de l’aventure peut rapidement faire peser un risque non négligeable sur la survie de la société.

Faiblesse du marketing, mauvais ratio prix/coût, absence de business model, incompréhension entre investisseurs et fondateurs sont autant d’autres raisons citées à travers cette étude pour justifier l’échec d’un projet. Être un entrepreneur à succès c’est un peu comme être un super-héros des temps modernes !

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous