2014, année de la mort du Web

13 décembre 2017

Le célèbre WorldWideWeb, projet inventé en 1989 au CERN par Tim Berners-Lee, n’est plus, annonce André Medeiros – dit André Staltz, programmeur brésilien qui date l’acte de décès à l’année 2014. Bien que constatant une progression constante des visites de site web ainsi que du nombre d’utilisateurs, la rupture constatée par André Staltz est toute autre. Cette dernière, qui s’est jouée ces quatre dernières années, est directement imputable à la montée en puissance de trois acteurs : Facebook, Google et Amazon.

[vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=jkXR0UvZAwc » align= »center » css_animation= »fadeIn »]

« Facebook et Google ont désormais une influence directe sur 70% du trafic Internet » note l’expert sur son blog. Initialement positionnés sur l’ensemble de la chaîne de valeur du web, ces géants de la tech ont choisi la voie de la spécialisation, à savoir les réseaux sociaux pour Facebook – avec les acquisitions successives de Whatsapp et Instragram – et l’IA pour Google. Amazon, quant à elle, impose une écrasante domination sur le marché du e-commerce. Ainsi, l’expert souligne que “Google n’est plus une entreprise de l’Internet, mais une entreprise du savoir sur Internet”.

D’une vision peer-to-peer, au service de l’information horizontale, André Stalz explique que les géants de la tech ne cherchent aujourd’hui qu’à asseoir leur domination au mépris des promesses d’un « web ouvert », pourtant toujours promis par Google !

 

 

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous