4 conseils d’une neuroscientifique pour déverrouiller sa créativité

« Il faut que tu sois plus inventif », « pense out of the box »… L’injonction à la créativité est partout. Comment y répondre ? Peut-on vraiment développer sa créativité ? Les sciences cognitives nous prouvent que oui. Voici quatre pistes pour déverrouiller sa créativité.

Jamais la créativité, cette capacité à trouver des solutions nouvelles et utiles, n’aura été autant demandée. Selon le rapport The Future of Jobs, publié par le World Economic Forum en 2016, elle va passer de la 10ème à la 3ème position des compétences les plus demandées entre 2015 et 2020.

Mais cette qualité demeure difficile à débloquer.  La créativité, individuelle ou collective, est empêtrée par la résistance aux changements, les automatismes, et le manque d’opportunités pour exprimer ces capacités.

Il existe cependant des solutions pour lever ses barrières. De plus en plus de chercheurs en neurosciences et sciences cognitives proposent aux entreprises des conférences et des ateliers de formation pour expliquer les processus créatifs et ainsi proposer des techniques pour déverrouiller la créativité.

On pense notamment à CreaCog, dont je dirige le programme spécialisé sur l’apport des nouvelles technologies, ou encore à Cog’X et Chiasma spécialisés sur la régulation des charges cognitives et les biais de raisonnement. Ces initiatives sont accompagnées par celles d’étudiants et de diplômés en sciences cognitives comme l’association Cog’Innov, le Labo des Idées et l’agence Iro.

Les trois ingrédients de la créativité

Pour développer la créativité, il faut d’abord identifier les ingrédients que le cerveau utilise pour produire des solutions créatives.

Les travaux en neurosciences montrent que le cerveau se nourrit de trois ingrédients clé : l’imagination, les intuitions soudaines et la prise de décision.

L’imagination

L’imagination trouve ses racines dans le réseau cérébral que les neuroscientifiques appellent communément le « système du mode par défaut ». Ce réseau peut être décrit comme un ensemble de « hubs » distribués aux intersections des différentes parties du cerveau. Ces hubs s’activent en même temps lorsqu’on imagine des événements futurs à partir d’expériences personnelles passées et lorsqu’on laisse notre esprit vagabonder.

Ce réseau est aussi sollicité dans la cognition sociale, lorsqu’on imagine ce que nos interlocuteurs sont en train de penser.

La bonne idée : Pour générer de nouvelles idées au travail, faites une petite balade dans les couloirs et laissez votre esprit vagabonder. Vous serez alors lancés dans un processus créatif.

Les intuitions soudaines

Ces  moments “Eurêka” de la créativité prennent forme dans l’insula. Cette région du cerveau contribue à réguler les émotions et les états de conscience en intégrant les informations “intéroceptives”, provenant du corps, et les informations “extéroceptives”, provenant de l’environnement. Elle permet notamment  de changer d’orientation sous les effets de surprise et les intuitions soudaines.

La bonne idée : Pour faire émerger les intuitions soudaines, utilisez les effets de surprise au bon moment. Vous pouvez, par exemple, amorcer une conversation avec un ou une collègue sur qui vous tombez nez-à-nez au détour d’un couloir.

Cherchez aussi les occasions de créer de la surprise au cours d’une conversation. Si votre interlocuteur a l’esprit qui vagabonde, par exemple, dites quelque chose de surprenant ou contre-intuitif et voyez ce qu’il répond.

La prise de décision

Le processus créatif implique également de prendre des décisions, passer à l’action et tester la faisabilité des solutions. La prise de décision, troisième ingrédient de la créativité, stimule  le « système du contrôle exécutif » qui implique principalement le cortex préfrontal, c’est-à-dire la surface du cerveau située derrière le front.

Comprendre la place du cerveau dans les processus créatifs est clé pour libérer sa créativité. Image de Alvaro Reyes

Son rôle est de sélectionner et d’organiser les actions en des stratégies exploitables de manière flexible. Pour ce faire, il teste l’efficacité des stratégies dans des situations spécifiques et il adapte ces stratégies en fonction des résultats.

La bonne idée : Pour développer des solutions nouvelles et utiles de manière flexible, testez leur efficacité dans différentes situations. Cette méthode est très répandue dans le web design et le web marketing sous le nom de « A/B testing ». Elle permet de prendre des décisions sur l’efficacité d’une solution à partir de données objectives recueillies dans différentes situations, plutôt qu’à partir d’intuitions subjectives.

La boucle vertueuse de la créativité

Enfin, pour que la magie de la créativité opère, comme dans toute bonne recette, il faut trouver la manière d’assembler les bons ingrédients.

C’est là où la dynamique du cerveau entre en jeu ! Une récente étude publiée dans la prestigieuse revue PNAS montre que les personnes les plus créatives engagent simultanément ces trois réseaux cérébraux grâce aux connexions neuronales renforcées entre ces réseaux.

« C’est la synchronie entre ces systèmes qui est importante pour la créativité », explique Roger Beaty, auteur principal de cette étude et chercheur à l’université de Harvard, dans une interview pour Forbes.

La bonne idée : Le processus créatif implique que ces trois ingrédients interagissent continuellement, comme dans un cercle vertueux, pour converger vers la solution la plus efficace.

Ainsi, lorsqu’une nouvelle idée vous vient à l’esprit, testez-la le plus rapidement possible pour ne pas la laisser s’évaporer. Profitez de croiser un collègue au détour d’un couloir pour lui soumettre votre idée. S’il est dubitatif, vous pourrez décider d’abandonner cette idée ou, au contraire, de continuer à la tester pour lever les doutes qu’il aura émis. S’il est enthousiaste, vous aurez peut-être fait germer en lui de nouvelles idées et ce sera peut-être le début d’une nouvelle collaboration.

Alors, maintenant que vous comprenez mieux le cerveau, à vous de jouer.

Image de Startup Stock Photos

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous