Novolyze : la solution aux crises alimentaires ?

19 janvier 2018

Épinglé, le Groupe Lactalis doit faire face à une crise qui pourrait faire le bonheur de la startup Novolyze. Explications.

12 millions de boîtes de lait infantile potentiellement contaminées à la salmonelle réparties dans 83 pays à rapatrier. Une crise sans précédent pour Lactalis, premier groupe laitier mondial, dont la gestion en matière de communication est déjà présentée comme un contre-modèle par les experts et expertes. Difficile de passer à côté de ce scandale.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres dit le proverbe. La startup Novolyze pourrait très bien profiter de la crise du géant français. En pleine crise alimentaire, la jeune pousse se retrouve propulsée sur le devant de la scène pour son innovation permettant justement de prévenir des risques pathogènes dans le domaine agroalimentaire.

Fondée par Karim-Franck Khinouche, la jeune entreprise Dijonnaise, qui fait la très grande majorité de son chiffre d’affaire outre-Atlantique, introduit dans les lignes de production agroalimentaire des germes inoffensifs biologiquement proches des mêmes bactéries responsables de crises sanitaires (comme par exemple des salmonelles) pour ensuite suivre leur destruction et ainsi s’assurer que les conditions de production sont optimales avec un risque pathogène sous contrôle.

 

Les startups et la foodtech pourraient-elles être une solution aux crises alimentaires ? Une chose est sûre, l’offre de Novolyze séduit. Le 17 janvier dernier, la jeune entreprise a levé 2,2 millions d’euros qui devraient lui permettre de tripler son chiffre d’affaires pour atteindre 1 million d’euros à la fin de l’année 2018.

Photo par Drew Hays

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous