Des employés mi-robots mi-humains dans ces entrepôts 2.0

30 mars 2018

Dans l’entrepôt LOWE’S en Virginie, les employés portent d’impressionnantes cuirasses métalliques dignes des récits de science-fiction. Ces tenues bioniques rendent leurs gestes bien plus précis et contrôlés qu’auparavant. Une amélioration quasi-surhumaine.

Avec l’exosquelette, ce n’est pas le robot qui remplace l’être humain, mais ce dernier qui prend du robot pour mieux le dépasser. L’exosquelette permet en effet à quiconque le revêt d‘améliorer ses performances physiques. Pas étonnant qu’il fut d’abord pensé dans le cadre de la médecine et de l’armée. Son utilisation commence à s’étendre à d’autres secteurs et plus particulièrement à la logistique.

Chez Lowe’s, chaîne de distribution américaine de matériel de construction, on l’utilise pour assister le personnel dans le port et déplacement d’articles lourds en entrepôt. Développé par le laboratoire d’innovation de la marque, Lowe’s Innovation Labs, cet « exosuit »  est fait de fibres de carbone et permet des mouvements plus souples. La combinaison stocke et libère de l’énergie chaque fois qu’une personne se baisse et se relève, un mécanisme similaire à celui d’un arc à flèches, ce qui permet de rendre plus aisées les tâches des manutentionnaires qui peuvent ainsi travailler plus efficacement.

Lowe’s innovation Labs a développé ce projet en collaboration avec le laboratoire de robotique, assistée de Virginia Tech et l’a testé en avril 2017 dans l’entrepôt d’un magasin Lowe’s en Virginie.

Ce n’est pas la seule entreprise. Renault en a récemment introduit au sein de son usine de Cléon, spécialisée dans la fabrication de moteurs et de boîtes de vitesse pour porter de lourdes charges. L‘équipementier Thyssenkrupp Presta France a inauguré une usine dernier cri dotée de cobots, robots qui accompagnent le personnel, et exosquelettes.

Les exosquelettes ne sont qu’une des technologies qui aident les travailleurs à décupler leurs capacités physiques.  Les réalités immersives, virtuelles et/ou augmentées, sont, par exemple, utilisées pour mieux former et rendre le geste plus sûr… Le fantasme d’une humanité augmentée pourrait bientôt devenir une réalité.

Image d’en-tête par LOWE’s

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous