Google lance un chasseur de tête augmenté

Google a mis au point un agrégateur d’offres et de demandes d’emploi basé sur le machine learning et l’intelligence artificielle. Explications avec TechCrunch.

Les robots sont souvent présentés comme destructeurs d’emplois. Pourtant, l’intelligence artificielle et le machine learning semblent pouvoir contribuer à lutter contre ce fléau mondial. Comment ? Grâce à Google for jobs, présenté à la conférence IO 2017 organisée par la firme de Mountain View, et surnommé le chasseur de têtes augmenté. L’entreprise compte ainsi combler un besoin important constaté outre-Atlantique où, selon son président Sundar Pichai, 46% des employeurs peinent à pourvoir correctement les postes qu’ils proposent.

Google for Jobs, notamment basé sur de puissants algorithmes, sélectionne auprès de ses partenaires (Monster, LinkedIn, Facebook, Glassdoor, etc) des offres d’emplois correspondant au profil de l’utilisateur. Par ce nouvel outil, Google amplifie l’efficacité de son précédent programme dénommé Cloud Jobs API, déjà adopté par Johnson & Johnson qui a ainsi pu constater une amélioration de 18% de l’adéquation entre ses offres et les candidats. Cet agrégateur, grâce à de multiples critères personnalisables, épargne aux demandeurs d’emploi, chômeurs ou candidats déjà employés souhaitant se reconvertir, un fastidieux travail de recherche.

Sur ce créneau, Google peut compter sur un gisement de croissance prometteur puisque d’après un récent sondage réalisé par LinkedIn auprès de 33 000 de ses adhérents dans le monde, le pourcentage de professionnels qui recherchent activement de nouvelles opportunités est passé de 25% en 2013 à 36% en 2016. De quoi aiguiser l’appétit d’autres acteurs de la tech comme Facebook, qui eux aussi souhaitent rendre le monde meilleur.

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous