Un Health Data Hub pour booster l’innovation e-santé en France

A la suite du rapport Villani, le gouvernement crée un Health Data Hub pour faciliter le partage des données de santé et renforcer la recherche en intelligence artificielle.

« Donner un sens à l’intelligence artificielle » : c’était l’ambition du rapport Villani, publié en mars dernier. Avec 80 ETI / PME et plus de 270 start-ups spécialisées dans l’IA, un chiffre en augmentation de 30% par an, le secteur de l’intelligence artificielle se porte bien en France. Son seul défaut : ne pas toujours transformer les avancées scientifiques en applications industrielles et économiques concrètes… C’est pour y remédier que le gouvernement a défini quatre chantiers prioritaires : l’environnement, les transports, la défense et la santé. Dans ce dernier secteur, les efforts entrepris commencent déjà à porter leurs fruits.

La ministre des Solidarités et de la santé Agnès Buzyn a annoncé le 12 octobre la création d’un Health Data Hub destiné à faciliter le partage des données de santé et à mutualiser les ressources technologiques et humaines. Traduction : le gouvernement souhaite rendre plus accessible le « patrimoine national » constitué par les données de santé collectées au quotidien par notre système de soin et encourager tous les acteurs de l’industrie (professions médicales, start-ups, medtechs…) à travailler ensemble. Jusqu’à présent, il fallait parfois plusieurs années aux chercheurs en IA pour obtenir les accès à ces datas, tant du fait de leur éparpillement – en l’absence de base unifiée – que des freins culturels, les nouvelles technologies et les nouveaux modes de travail n’étant pas toujours bien perçus par les établissements collecteurs.

Conçu comme un guichet d’accès unique, le Health Data Hub jouera le rôle de tiers de confiance pour mettre en relation « producteurs » et « utilisateurs » de données de santé. Il également pour but de soutenir la collecte et la consolidation des datas, à la fois en assurant leur financement et par la mise en place de normes et de standards. Parmi les objets de recherche rendus possibles par la création de cette plateforme : le dépistage des états précancéreux, le développement d’outils de prise en charge personnalisés en fonction de la situation de chaque patient, le développement d’essais cliniques virtuels, l’agrégation de sources multiples visant à mieux prendre en charge les maladies rares…  


Lire aussi : Des startups prêtes à envahir notre cerveau ?

Le Health Data Hub est issu d’une réflexion menée depuis le mois de mai avec de nombreux acteurs de l’écosystème santé et pilotée par trois experts : Dominique Polton, présidente de l’Institut national des données en santé (INDS), Marc Cuggia, professeur d’informatique médicale et praticien hospitalier au CHU de Rennes et Gilles Wainrib, président fondateur de la start-up Owkin, une medtech qui utilise le machine learning pour accélérer la recherche en biologie et en médecine. Sa création a été confiée à la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), et doit intervenir début 2019.

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous