Les innovations du BTP, une réponse à la crise du logement ?

La forte demande de logements en ville et les coûts de construction en hausse pèsent sur le marché immobilier. Face à ces freins, les entreprises du BTP se tournent vers l’innovation.

Comment lutter contre l’inflation galopante des prix de l’immobilier ? Alors que les coûts de construction montent en flèche dans les villes, de plus en plus d’entreprises du BTP et de gouvernements imaginent de nouvelles façon de faire. Tour d’horizon des solutions les plus prometteuses.

Construire hors site 

En Californie, les coûts fonciers et ceux liés à la main-d’oeuvre ont considérablement augmenté. Résultat : les coûts de construction d’un appartement à San Francisco ont atteint 800 000 dollars en 2017. Installée sur place, la start-up FactoryOS lutte contre la crise du logement en modifiant fondamentalement sa façon de construire des bâtiments. « Il y a environ quatre ans, je me suis dit que la seule façon de briser cette spirale de coûts était d’essayer de construire les habitations de manière industrielle, hors site », explique à Fast Company Rick Holliday, qui a ouvert son usine en 2018 après 40 ans comme promoteur immobilier.

Concrètement, l’usine de Rick Holliday abrite 32 stations de construction. Sol, isolation, plomberie, murs, fenêtre, finitions et enfin décoration, l’appartement est conçu sur une sorte de chaîne de montage, ce qui facilite la pose de certains éléments, comme les fenêtres qui ne sont plus installées sur un échafaud mais à hauteur d’homme. Avec son organisation industrielle, FactoryOS affirme pouvoir proposer des logements deux fois plus rapidement et deux fois moins cher qu’un projet standard. De quoi se prémunir contre les retards de livraison.

L’impression 3D pour accroître l’automatisation 

L’une des innovations les plus prometteuses pour le secteur du BTP est évidemment l’impression 3D. Mighty Buildings ou Icon Technologies aux Etats-Unis, Sika en Suisse, XtreeE en France, start-ups spécialisées dans cette technologie, ont le vent en poupe et sont désormais plébiscitées par de grands noms de la construction sur une promesse : construire plus vite et pour beaucoup moins cher. Icon a ainsi fait parler d’elle en construisant une maison complète de 74 m2 en une journée pour moins de 3500 eurosLe système, qui repose sur un bras robotisé injectant du béton selon une maquette donnée, est impressionnant, comme le montre cette vidéo :

 

En France, Vinci s’est associé à XtreeE, dans laquelle le groupe a pris une participation, et s’apprête à ouvrir à Dubaï une première unité de production d’imprimantes à béton, en février 2019. « L’impression 3D est un élément important de notre recherche et développement, nous y investissons beaucoup, explique Chloé Clair, directrice ingénierie de Vinci Construction. Cette technologie est particulièrement adaptée pour réaliser des formes complexes ou travailler dans des endroits difficiles d’accès. »

Après de premiers prototypes en Chine, en Russie, aux Etats-Unis, l’impression de bâtiments en béton tente de passer à une échelle industrielle. Aux Pays-Bas, la ville d’Eindhoven prévoit la construction d’un complexe immobilier composé de cinq maisons réalisées à l’aide d’imprimantes 3D. Une solution à la fois économique et écologique. « C’est plus durable d’un point de vue écologique puisque les matériaux [principalement du béton, ndlr] peuvent être réutilisés« , indique Yasin Torunoglu, adjoint au maire de la ville.

Le BIM

La façon dont nous construisons les bâtiments n’a pas beaucoup évolué au cours des 50 dernières années, alors que la façon dont nous construisons des voitures, des téléphones et tout le reste a connu d’incroyables innovations technologiques. L’industrie du BTP restait donc un peu en reste, encore en retrait de la révolution numérique qui touche tous les secteurs ou presque. Mais ça, c’était avant le BIM (Building Information Modeling, littéralement : « modélisation des données du bâtiment »).

Ce système permet d’élaborer des structures complexes, à l’image de la Fondation Louis Vuitton. Elle a été développée directement en 3D, comme un processus industriel, sous Digital Project, un logiciel CAO édité par Gehry Technologies et basé sur le logiciel Catia de Dassault Systèmes, selon l’Usine Digitale. Et le BIM pourrait devenir incontournable ces prochaines années. Dans de nombreux pays, il est de plus en plus souvent imposé par les maîtres d’ouvrage, comme au Moyen-Orient. Et bientôt en France ?

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous