En France, l’apprentissage de l’IA se fera de façon inclusive

12 mars 2018

La semaine dernière Microsoft inaugurait l’Ecole IA Microsoft, une école d’Intelligence Artificielle en partenariat avec Simplon pour les publics éloignés de l’emploi. Une démarche positive pour faire face aux risques d’exclusions que pourrait produire l’I.A.

« Il faut comprendre que la réinvention de l’école sera la condition d’un sauvetage bien plus fondamental : celui de l’humanité tout entière. Car la nouvelle école que nous allons inventer devra permettre de relever le défi immense de notre utilité dans un monde bientôt saturé d’Intelligence Artificielle ». Laurent Alexandre, en ouverture de son dernier livre La Guerre des Intelligences.

Le ton est donné : tant sur le fond que sur la forme, l’école doit se réinventer sous peine que les hommes se fassent dominer intellectuellement par les intelligences artificielles (I.A.). Si le penseur – entrepreneur est connu pour ses accroches alarmistes, ses propos sont soutenus par de récentes études questionnant le futur du travail. Parmi celles-ci, l’étude conduite par DELL Technologies et Institute For The Future en juillet 2017 affirme que 85% des emplois qui seront exercés en 2030 n’existent pas encore aujourd’hui, notamment sous l’impulsion de cette même I.A. Pour se préparer à ce monde, des leaders comme Jack Ma, CEO d’Alibaba Group, affirment que « nous ne pouvons pas apprendre à nos enfants à concurrencer des machines plus intelligentes, nous devons leur apprendre quelque chose d’unique. De cette façon, dans 30 ans, nos enfants auront une chance ».

Le futur de l’éducation, est donc très intimement lié à la progression des I.A. et la bonne façon de dompter ces dernières pour que les futures générations en fassent un outil à leur service plus qu’une menace. Pour y parvenir, quoi de mieux que de développer une formation inclusive à l’I.A. ? C’est le pari de Microsoft et de Simplon, entreprise sociale et solidaire de formation au numérique.

Le 6 mars dernier, les deux entreprises ont inauguré au cœur du Campus de Microsoft d’Issy-les-Moulineaux une école unique et alternative au sein de laquelle 24 apprenants âgés de 19 à 39 ans, en reconversion professionnelle, éloignés de l’emploi ou décrocheurs scolaires intègrent la première promotion dont la marraine est Aurélie Jean, PhD, scientifique numéricienne et entrepreneuse.

Présent à l’inauguration, Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Numérique, s’est félicité de l’initiative de Microsoft : « L’École IA Microsoft montre que le numérique est un outil incroyable pour l’inclusion et la croissance. La France possède tous les atouts pour devenir un champion du numérique, à condition que tous nos concitoyens puissent bénéficier des compétences nécessaires au développement de ces nouveaux enjeux ».

Pour Frédéric Bardeau, président de Simplon : « La technologie ne s’en sortira pas si elle n’est pas plus inclusive, des femmes, mais également de tous les âges. L’intelligence artificielle a le vent en poupe, mais elle ne doit pas rester un truc de jeunes hommes blancs qui ont fait de belles études ».

L’enjeu de la formation à l’I.A. portera-t-elle un vent d’égalité qui permettra de rompre avec la culture « Bro » si critiquée dans la Silicon Valley ? A chaque nouvelle vague sa dose d’espoir…

Photo : Jon Tyson

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous