La Poste réunit les grandes entreprises pour faire de la France un leader de l’IoT

Avec son programme d’open innovation « French IoT », le Groupe La Poste entend réunir les grands groupes français pour faire de l’Hexagone un leader de l’internet des objets.

Maison connectée, wearables ou encore santé, le marché de l’internet des objets suscite enfin l’intérêt des Français et Françaises. En 2017, le secteur a connu une croissance en volume de 33%. Un marché à saisir pour les grandes entreprises françaises, quelque soit leurs activités.

Pour le Groupe La Poste, dont l’activité principale d’envoi de courrier est menacée, se positionner sur l’IoT permet de se réinventer et de mener à bien sa transformation digitale. Quoi de mieux pour continuer à jouer un rôle dans l’envoi de données et la facilitation du quotidien que les objets connectés ? « On a très tôt pris conscience que l’IoT est une véritable révolution », affirme Vanessa Chocteau, directrice du programme French IoT de La Poste à HOW. Restait au groupe à trouver comment s’imposer sur le marché de l’internet des objets alors qu’aucune de ses spécialités, la banque et l’envoi postal, ne se prêtait vraiment aux objets connectés.

Tout l’intérêt (et le défi) de l’IoT est qu’il s’invite dans tous les secteurs, de la construction à l’automobile en passant par l’assistance aux personnes. La Poste, forte de sa place dans la société française, a donc décidé de se positionner de façon transversale. Mais si l’entreprise couvre déjà plusieurs des secteurs de l’IoT (téléphonie, services bancaires et services de proximité), elle manque d’expertise sur les autres verticales, d’où l’idée d’allier ses forces avec des partenaires.

En 2015, La Poste a lancé son projet French IoT, un programme d’accompagnement qui permet aux startups de l’IoT de bénéficier des compétences de nombreux grands groupes et PME. En véritable chasseur de tête, le groupe organise un concours annuel qui lui  permet de dénicher les startups les plus prometteuses. Celles-ci bénéficient d’un accompagnement d’un an par le Groupe La Poste (formations, ateliers, coachings personnalisés) et, cerise sur le gâteau, d’une place sur le stand du groupe au CES.

La Poste a invité de nombreux partenaires à rejoindre French IoT dont BNPP Real Estate, pour l’immobilier, Boulanger pour la distribution ou la RATP pour la mobilité. « Ce type de collaboration permet une véritable complémentarité pour adresser tous les besoins en IoT », explique Vanessa Chocteau.

La Poste n’est pas la première entreprise à noter que la seule façon de survivre à la guerre de l’IoT face aux géants américains sera de faire des alliances. Certaines décident de s’allier avec les GAFA, comme Fnac Darty qui s’est rapproché de Google, d’autres décident de faire des coalitions françaises, comme Leroy Merlin, Boulanger et Auchan. Les entreprises qui veulent se faire une place sur ce marché ont besoin de se positionner maintenant et La Poste l’a bien compris.

Image d’en-tête par La Poste

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous