Le sans contact, la techno frugale qui envahit notre quotidien

Grâce au NFC, le sans contact devient omniprésent. Normal, cette techno pas chère, intuitive et ultra-résistante, passe avec brio le test des trois valeurs de 2018 : transparence, respect de la vie privée et déconnexion.

Votre carte de paiement, votre badge d’entrée au boulot, votre pass Vélib’… sans que vous vous en rendiez compte, le sans contact a envahi vos vies grâce à une petite technologie frugale : le NFC (Near Field Communication ou communication en champ proche). Et ce n’est que le début. Depuis qu’Apple a enfin accepté cette technologie, le NFC reprend sa conquête du monde. Pierre Metivier, qui a écrit le livre Le mobile NFC, télécommande de notre quotidien, nous explique pourquoi cette technologie a tant de succès.

Hello Open World : Qu’est-ce que le NFC ?

Pierre Metivier : Le NFC est un protocole d’échange d’informations entre deux objets électroniques sur des distances très courtes, deux à trois centimètres en général. Contrairement aux échanges en Bluetooth ou en Wifi, seul un des deux objets a besoin d’avoir une batterie. Votre carte de paiement, par exemple, n’a pas de batterie mais peut autoriser un paiement lorsqu’elle est approchée d’un terminal de paiement électronique compatible.

Le NFC, c’est comme la prose dans Le Bourgeois gentilhomme, on en fait tous sans le savoir. Nous prenons le métro en posant notre carte de transport type Navigo sur le valideur, nous entrons dans nos bureaux en approchant notre badge, nous payons en sans contact.

HOW : A vous entendre, le NFC est partout, pourtant on en entend peu parler. Comment l’expliquez-vous ?

PM : Le sans contact est tellement intuitif que le grand public ne s’intéresse pas à la technologie derrière. Ça ne viendrait à l’esprit de personne d’expliquer comment utiliser un pass Navigo, par exemple. Le NFC sur carte est complètement intégré à nos vies. On est passé d’un monde dans lequel il fallait demander pour payer en sans contact à un monde où la moitié des paiements de moins de 20€ sont effectués en sans contact. Tout le monde a compris l’intérêt.

Et ce n’est que le début du sans contact. Maintenant qu’Apple a décidé de rattraper son retard sur le NFC, le sans contact sur mobile va pouvoir enfin se développer. En 2014, Apple avait fini par intégrer des puces NFC à ses appareils mais avait limité leur utilisation à ApplePay. Depuis le lancement de l’iOS 11 en septembre, les développeurs externes peuvent désormais accéder à une plus grande partie des fonctionnalités, cela ouvre plein de nouvelles possibilités !

Cette année, par exemple, la construction s’en est emparée. Grâce à des tags NFC coulés dans le béton, les professionnels équipés d’un smartphone compatible peuvent obtenir des informations sur les bâtiments (matériau, date de pose, etc). Moins surprenant mais très important, le pass Navigo serait bientôt sur mobile.

HOW : Est-ce que le NFC répond aux tendances fortes de 2018 : la transparence, le respect de la vie privée ?

PM : Les consommateurs ont envie de savoir d’où viennent leurs produits, comment ils ont été produit, par qui. Il y a une envie de transparence. Or on l’a vu avec le béton connecté, on le voit dans les magasins : le NFC permet de partager des informations accessibles à toute personne équipée d’un portable récent. En deux-trois ans, plusieurs dizaines de millions d’étiquettes NFC ont été installées dans des gondoles. Les clients peuvent ainsi s’approcher des rayons et découvrir la composition des produits à la vente.


Lire aussi : Transport maritime, pierres précieuses, électricité : les usages surprenants de la blockchain

A l’ère du RGPD, les Français ont envie que leur vie privée soit respectée. Cela tombe bien car le NFC est une technologie peu intrusive. Du fait de sa faible distance de lecture, personne ne peut vous envoyer des informations, c’est à vous d’approcher votre téléphone ou votre carte d’une borne. Il y a un côté opt-in/opt-out : ce ne sont pas les applications qui vous envoient des informations, comme avec le BLE – Bluetooth Low Energy, c’est vous qui demandez des informations aux objets.

HOW : En revanche, en transformant le mobile en carte de transport et de paiement, le NFC ne risque-t-il pas de renforcer notre addiction aux portables ?

PM : Nous sommes déjà accro à nos smartphones !

Mais oui, notre téléphone peut et va remplacer nos clés, notre portefeuille, notre carte Vélib’. Cela ne veut pas dire que nous ne pourrons pas éteindre nos téléphones ou que notre vie sera finie s’ils sont déchargés. De même que nos pass Navigo n’ont pas besoin de batterie, nos téléphones pourront déclencher l’ouverture d’une porte, même éteints. L’énergie du valideur va être transmise au téléphone et lui permettre d’effectuer l’opération. Techniquement, on pourrait même faire des paiements avec un téléphone éteint mais c’est un choix des opérateurs de les empêcher pour des raisons de sécurité.

HOW : Justement, la sécurité. N’est-ce pas dangereux que notre portable contienne tant d’informations ?

PM : Le vol d’informations en s’approchant d’un téléphone ou d’une carte sans contact, c’est une légende urbaine. C’est possible mais uniquement dans un laboratoire avec le bon matériel et personne autour de vous. C’est bien plus facile de voler un portefeuille ou de voler des informations en ligne. Le seul vrai risque c’est que quelqu’un vous vole votre carte et qu’il fasse des achats sans contact avec. Mais au-delà de cinq achats sans contact dans une même journée, la carte est bloquée, et en cas de fraude, les achats sont remboursés. C’est une technologie très sûre, c’est la raison de son utilisation dans les domaines bancaires, l’accès au bâtiment ou le transport.

Et puis il faut voir le côté pratique. Si vous avez perdu votre portefeuille, vous mettez plusieurs heures en moyenne à vous en apercevoir, si vous n’avez pas votre portable, vous le savez immédiatement. Il vous suffit d’un seul appel à votre opérateur pour bloquer votre téléphone et toutes les applications. Alors que si vous perdez votre portefeuille, vous devez bloquer toutes vos cartes une par une.

Le NFC répond à toutes les attentes de notre société, c’est pour ça qu’il s’intègre dans notre société sans qu’on s’en rende compte !

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous