Le CAC 40 se lance (enfin) dans la course à l’intelligence artificielle !

Comme les géants de la tech, les grands groupes français multiplient les acquisitions de startups et se dotent de fonds de Corporate Ventures.

Les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) sont bien décidés à conquérir le marché de l’intelligence artificielle. Selon une étude CB Insights, les « Big Five » ont mené, depuis 2012, plus de 200 acquisitions de startups actives dans cette technologie.

Cette stratégie fait des émules dans l’Hexagone, puisque, selon le rapport European AI Scale-Ups, la France pointe au second rang européen des levées de fonds en IA avec 270 millions levés sur l’exercice 2016 par 270 jeunes pousses. Ainsi, après un temps d’hésitation, les grandes entreprises françaises (CAC40) mettent les bouchées doubles selon une étude BPI France Le Hub, avec un investissement total de 1,4 milliard d’euros l’an dernier pour soutenir et financer, directement ou indirectement, des sociétés développant des technologies disruptives.

En avril dernier, Thales a fait l’acquisition de la société américaine Guavus, un des pionniers du Big Data, moyennant un investissement maximum de 215 millions de dollars, cinq mois après le rachat pour 400 millions de dollars de Vormetric, un leader de la protection des données.

Longtemps cantonnée à la science-fiction, l’intelligence artificielle, qui rassemble déjà 80 PME et 345 start-up selon France IA (plan lancé en janvier 2017 par le précédent gouvernement), suscite l’intérêt de nombreux fonds de Corporate Ventures. Ainsi, AXA Strategic Ventures, fonds de capital-risque de l’assureur français, a investi, en janvier 2016, 11 millions d’euros au sein de la société israélienne Neura, spécialisée dans la détection des comportements et des risques en matière de santé. De son côté, Air Liquide, à travers ALIAD (Air Liquide Venture Capital), a pris un ticket au sein de la startup Proxem, spécialiste français des solutions logicielles d’analyse sémantiques.