L’IA et la Data révolutionnent la cosmétique

Les marques de beauté se convertissent aux nouvelles technologies : zoom sur 5 innovations qui allient IA, IoT et cosmétologie traditionnelle.

Si la beauty tech coréenne a le vent en poupe, les géants français et américains de la cosmétique mondiale ne sont pas en reste. Bousculés par les innovations proposées par les startups, notamment dans le domaine de la vente en ligne, ceux-ci s’intéressent de plus en plus aux nouvelles technologies pour réinventer leurs lignes de produits. Présentation de 5 innovations dont certaines ont fait la une du dernier Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas.

Un patch anti-UV et anti-allergènes

Comment mieux vendre des crèmes solaires qu’en interpellant sur les dangers des UVs ? Avec My Skin Track UV, 59,95$ pièce, La Roche-Posay propose à ses consommateurs de mesurer leur exposition au soleil, mais également le taux d’humidité, de pollens ou de pollution dans l’air. Plus cher mais plus sophistiqué, le bracelet connecté Ieva (225€) repose sur l’analyse des données obtenues par géolocalisation. Ces instruments de mesure ultra-sensibles permettent d’adapter sa protection à son environnement en temps réel. Et peut-être aussi à alerter les habitants des grandes villes ou des sites pollués sur la qualité de vie de leur environnement.

Des biotechnologies marines

Les ressources génétiques marines réservent encore bien des découvertes. De nombreux scientifiques étudient la biodiversité de l’océan (phytoplancton, bactéries ou algues) afin d’en extraire de nouvelles molécules applicables au secteur de la cosmétique ou de la pharmacie. La spiruline, un composant obtenu à partir de cyanobactéries ou « algues bleues », est aujourd’hui utilisée comme colorant naturel pour ses pigments bleu ou pour sa teneur en protéines. D’autres molécules marines sont utilisées comme principe actif dans les crèmes matifiantes ou anti-rides pour leur action contre le vieillissement de la peau.

Des apps de diagnostic intelligentes

Après SkinConsult de VichyLa Roche-Posay a lancé Effaclar Spot Scan, sorte de« Shazam de la peau » selon sa PDG Laetitia Toupet. Ces applications pour smartphone reposent sur des bases de données collectées au préalable par les marques pour évaluer la qualité de la peau. L’acné, le vieillissement ou encore l’éclat du derme sont analysés sur simple photo de manière à générer des recommandations de soins. Capable d’orienter vers une consultation dermatologique, ces apps développées par les marques excellent également dans le placement de produits.

Une loupe connectée

Mieux que le miroir grossissant : la loupe éclairante à clipper sur smartphone pour scanner son visage et  déceler la plus infime irrégularité. De quoi convaincre les consommateurs les moins fidèles de l’utilité des soins de beauté. Conçue par Neutrogena, Skin 360 est déjà disponible aux Etats-Unis et devrait arriver sur le marché européen d’ici la fin de l’année.

Version make up, le « miroir magique » de Bourjois permet aux clientes d’essayer la gamme de rouges à lèvres de la marque sans même entrer en contact avec le produit : il suffit d’approcher le tube de la glace pour que la couleur soit appliquée virtuellement. Des miroirs connectés similaires existent également dans le secteur capillaire pour évaluer à l’avance l’effet d’une coloration – une manière d’éviter les déconvenues et de fidéliser la clientèle.

Des incubateurs de startups

Pour identifier les créneaux porteurs de la beauty-tech, les géants de la cosmétique n’hésitent plus à investir dans des laboratoires d’innovation digitale ou à se doter d’incubateurs de startups. LVMH a ainsi fondé La Maison des Startups à Station F pour promouvoir l’utilisation de la réalité virtuelle, de l’intelligence artificielle, ou la recherche sur la durabilité des matières premières. Le programme en est à sa deuxième saison. Avec un marché en baisse (-1,8% en 2018), ces initiatives doivent aussi permettre de reconquérir des consommateurs de plus en plus connectés et exigeants.

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous