Quand l’IA joue au vigile dans des magasins japonais

Au Japon, une intelligence artificielle permet de réduire les vols à l’étalage de 40% en analysant le langage corporel des personnes qui se rendent en magasin.

Le Japon a un nouveau gadget ! Dans certains magasins, les caméras de sécurité sont désormais boostées à l’IA pour aider les commerçants à repérer les voleurs à l’étalage.

Ce logiciel appelé AI Guardman est capable de reconnaître les comportements typiques d’une personne se préparant à commettre un vol à l’étalage : regards furtifs autour de soi, repérage des caméras présentes dans l’établissement, mouvements des bras, etc. Lorsqu’elle détecte ces comportements, la caméra prend un cliché de l’individu suspecté et alerte immédiatement le responsable de la boutique via une application mobile connectée. Le système reconnaît par ailleurs les personnes qui ont déjà été appréhendées par le passé et informe le personnel de magasin de leur présence, évitant ainsi tout risque de récidive.

Le prototype de ce dispositif a été développé par l’opérateur de télécom nippon NTT et la startup japonaise Earth Eyes Corp. NTT espère ainsi se positionner sur le marché prometteur de la reconnaissance faciale dans le retail, secteur sur lequel sont déjà positionnés des géants comme Tencent et Carrefour ou Alibaba.


Lire aussi : Ces personnes réfugiées utilisent la blockchain pour se nourrir

Le système AI Guardman est d’une efficacité redoutable. Les deux partenaires affirment que leur technologie a réduit de 40% leur taux de vol à l’étalage. Les enseignes japonaises qui ont testé la caméra, telles que la chaîne électronique Bic Camera et l’acteur pharmaceutique Kirindo, indiquent, de leur côté, une baisse des vols de plus d’un tiers. NTT a annoncé que la caméra sera mise en vente d’ici la fin du mois de juillet pour un montant de 2 150 dollars. L’entreprise espère déployer son dispositif dans près de 10 000 magasins ces trois prochaines années. « Notre cible principale reste les grosses entreprises, même si nous n’avons pas l’intention d’ommettre les entreprises plus modestes », affirme un porte-parole de l’entreprise NTT à The Verge.

En se focalisant uniquement sur le comportement des individus et non leur apparence physique, AI Guardman pourrait permettre de lutter contre la délinquance en magasin de façon plus juste. Cette application permet de rappeler, à l’heure où des entreprises comme Microsoft et IBM s’inquiètent des biais de leur IA envers certaines minorités, que l’intelligence artificielle permet aussi de lutter contre les clichés.

Image d’en-tête par Earth Eyes

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin