Maison connectée : Leroy Merlin, Auchan et Boulanger s’allient pour contrer l’association de Fnac Darty et Google

Auchan et Boulanger ont décidé de soutenir Enki, la plateforme de gestion de maison connectée de Leroy Merlin, alors que Fnac Darty s’associe à Google. L’heure est aux alliances.

En avril 2017, Leroy Merlin a lancé Enki, une application sur smartphone permettant de contrôler à distance à la fois les appareils ménagers connectés de la marque et ceux des grandes marques du secteur, de Netatmo à Nest en passant par Somfy et Legrand. En mai, l’entreprise française proposera à la vente une box pour compléter son appli qui intégrera un éventail plus large d’objets connectés.

Ce lancement se fera en partenariat avec Boulanger et Auchan Retail. Les trois enseignes du groupe Mulliez ont de nombreuses raisons de s’allier : elles pèseront plus lourd dans les négociations avec les entreprises fabriquant des objets connectés, disposeront d’un produit pour mettre en avant leurs propres objets intelligents et se positionneront ainsi face à Google Home, qui détient à l’heure actuelle le monopole des assistants intelligents en France, en attendant l’entrée d’HomePod d’Apple et d’Amazon Echo sur le marché au printemps.

On comprend que les trois enseignes françaises aient peur : les géants américains, surtout Apple, étant donnée sa stratégie d’exclusivité, pourraient très bien décider de ne plus/pas proposer les produits de Leroy Merlin, Auchan et Boulanger sur leurs plateformes afin de se concentrer sur leurs objets propriétaires ou sur ceux de leurs partenaires. En proposant leur propre box, les trois enseignes du groupe Mulliez s’assurent ainsi que l’on pourra toujours interagir avec leurs objets connectés sur une plateforme multimarque.

Google aussi s’inquiète de l’arrivée d’Amazon et Apple. Lundi 16 avril, le groupe a annoncé un partenariat avec Fnac Darty. Les deux enseignes du groupe vont à présent mettre en avant les produits Google, comme le Google Home ou le Chromecast, sur leur site internet et en magasin. En boutique justement, des espaces de démonstration de 10 à 50 mètres carrés serviront à expliquer comment fonctionne Google Assistant sur smartphone ou enceinte connectée.

Les produits de Darty et la Fnac, comme le « Bouton Darty », seront en échange proposés sur l’outil d’assistance vocale de Google. Par ailleurs, la Fnac deviendra une des marques françaises à qui les utilisateurs du Google Home pourront commander des produits et services par commande vocale.

L’heure est clairement à la consolidation. Pour s’imposer sur le marché de la maison connectée, les marques doivent proposer des assistants capables de répondre le mieux possible aux envies des utilisateurs : gestion de tous leurs objets connectés, lancement de leur musique, achat en ligne, etc.

Alors que Google Home et Amazon Echo essaient d’être sur tous les fronts, l’alliance Leroy Merlin, Auchan et Boulanger a décidé, elle, de se concentrer sur la gestion des objets connectés. Leur plateforme ne permettra pas de faire ses courses en ligne mais elle ambitionne en revanche d’être compatible avec le plus grand nombre possible d’objets connectés. Plus surprenant, la box Enki ne proposera pas d’assistance vocale. Cela pourrait bien être sa force.

Dans un contexte de défiance des GAFA et des assistants vocaux, on peut imaginer que certains consommateurs et consommatrices pourraient être séduits par un produit français qui respecte les réglementations en vigueur, notamment la GDPR,  et n’est pas en mesure d’écouter les conversations personnelles. C’est en tout cas, l’approche que semble choisir Spotify qui devrait dévoiler ses enceintes intelligentes pour la voiture.

Image d’en-tête par Leroy Merlin

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous