Ces maisons imprimées en 3D et habitables en 24h chamboulent le monde de la construction

12 avril 2018

Une startup et une association se sont alliées pour construire des trois pièces en 24h pour seulement 4 000$. Une solution au mal-logement ?

Mauvaise isolation, promiscuité, absence d’eau courante… : le mal-logement est un fléau qui touche 1,2 milliard de personnes dans le monde d’après le World Ressource Institute. Et si la technologie réglait ce problème ?

La startup américaine de construction immobilière ICON s’est associée à New Story, une organisation non-lucrative de construction de logement, pour façonner des maisons grâce à l’impression 3D. Ces habitations de 50 à 70m² devraient coûter  4 000$ et être habitables en moins de 24h, une véritable économie d’argent et de temps pour l’association qui avait, jusqu’à présent, besoin de 13 à 20 jours et 6 000$ pour construire une maison. Ces logements, assez simples, ont été pensés spécialement pour les pays en développement. Dans les prochains 18 mois, l’organisation souhaite créer 50 logements grâce à l’impression en 3D pour des familles défavorisées vivant au Salvador.


Lire aussi : Real Estech : l’immobilier aussi a le droit à ses innovations

En mars, les deux organisations ont prouvé la faisabilité de leur projet en imprimant une maison aux États-Unis. Conforme aux normes de sécurité, cette structure permanente de 32m² a été construite en 48 heures grâce à leur imprimante 3D Vulcan. Ressemblant à un portique mobile sur rails, elle se déplace en produisant des couches de béton pour façonner les sols et les murs. Il ne reste plus qu’à intégrer les autres éléments achetés chez des prestataires, tels que le toit, les fenêtres ou les portes.

Cette technologie pourrait être tout aussi utile en France. En mars, la ville de Nantes a inauguré un logement social imprimé en 3D baptisé Yhnova. Cette maison de 95m² a été conçue grâce à l’imprimante Bâtiprint3D, développée par l’université de Nantes. Très différente de la Vulcan, cette machine prend la forme d’un bras de seulement quatre mètres. Elle se distingue aussi par les matériels utilisés. Avant de faire couler le béton, le robot crée en effet deux parois en mousse polyuréthane expansive qui font office de coffrage et assurent une meilleure isolation.

Rapide, abordable et ne produisant aucun déchet, l’impression 3D est une technique de fabrication particulièrement avantageuse. Elle permet d’autre part une isolation thermique optimale et la possibilité de personnaliser les plans facilement. En dépit de tous ces avantages, l’impression 3D reste une innovation à la marge.

« Les méthodes de construction conventionnelles ont de nombreux inconvénients et problèmes que nous considérons comme allant de soi depuis tellement longtemps que nous avons oublié qu’une alternative pouvait exister »,  explique Jason Ballard, co-fondateur d’Icon dans 3D Natives. Peut-être plus pour longtemps.

L’innovation dans le monde de l’immobilier semble enfin s’accélérer. Les acteurs de la PropTech, pour Property Tech, parfois appelée RealEstech en France, réussissent enfin à imposer les nouvelles technologies, telles que l’impression 3D mais aussi la réalité virtuelle, dans ce secteur.

Image d’en-tête par Icon

 

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous