L’Open Innovation au service de la croissance et de la transformation (2/3)

5 juillet 2017

Au fur et à mesure que l’écosystème tisse sa toile, celui-ci vient questionner et transformer une de ces composantes, à savoir le système des Venture Capitalists (VCs).

[vc_temoignage portrait= »492″ citation= »Avec l’arrivée du Corporate Venture (CVC) et des ETI se lançant dans l’investissement, quelle(s) intégration(s) imaginer pour les acteurs ‘traditionnels’ ? Face à une progression du chiffre d’affaires des startuppers, notamment dans le secteur Fintech, comment les attirer et les accompagner pour une accélération et une industrialisation à l’international ? » auteur= »Michel Paolucci » position= »Partner Innovation & Technologies KPMG France »]

Selon CapHorn Invest, VC spécialisé dans le financement de Series A et B au sein d’entreprises technologiques, il s’agit de rendre lisible l’écosystème afin d’attirer de nouveaux acteurs.

[vc_temoignage portrait= »1456″ citation= »En tant que nouvel entrant avec cinq années d’existence, nous innovons en développant un écosystème de LPs – allant de particuliers qui se rendent contributeurs pour aider nos entreprises à des grands comptes en passant par des ETI. L’enjeu étant bien d’apporter un éclairage proche de leurs problématiques et de leurs enjeux business » auteur= »Laurent Dumas Crouzillac » position= »Partner chez Cap Horn Invest »]

Ainsi, le rôle du VC se doit de dépasser le simple accompagnement financier, et d’être un point de contact central pour mettre en relation les actifs de son portefeuille avec l’écosystème. Quant à Yann Gozlan, fondateur et président de Creative Valley, un réseau d’incubateurs de startups en lien étroit avec l’Epitech et l’école 42, l’enjeu réside dans l’interdisciplinarité visant à confronter recherche et entreprises mais également à associer étudiants et professionnels.

[vc_temoignage portrait= »1053″ citation= »C’est l’information qui reste le catalyseur central, un catalyseur capable d’aider ces jeunes pousses à construire un réseau qui favorise l’innovation. L’innovation n’est pas circonscrite à un territoire, il faut aller la chercher partout, et donc aussi savoir identifier localement les bonnes PME comme le socle d’une véritable plus-value pour l’écosystème. C’est, par exemple, le cas du projet Docker (EPITECH), créé en 2007, pesant aujourd’hui un milliard d’euros. C’est aussi une société comme PrestaShop, plateforme e-commerce basée sur une technologie Open Source venue tout droit d’un projet EPITECH et qui fêtait récemment ses dix ans. » auteur= »Yann Gozlan » position= »Président et co-founder de Creative Valley »]

Chez Creative Valley, des centres d’innovation sont par ailleurs développés pour ces jeunes créateurs : un autre moyen pour favoriser encore une fois les rencontres.

Ainsi, comment faire coopérer des univers à la fois différents et complémentaires ? Comment permettre l’émergence de solutions dans des conditions d’équilibre permettant l’hyper-croissance ? Retrouvez les derniers conseils de Dominique Druon, fondatrice et présidente d’Aliath, dans le dernier billet de notre série à paraître le vendredi 7 juillet !

> Découvrir : L’épisode 3

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous