Ces startups qui réinventent le parcours patient

7 février 2019

La digitalisation du parcours de soins permet de faciliter la vie des patients et de rendre le séjour à l’hôpital moins pénible.

Elles s’appellent Happytal, Betterise Health, Be Patient ou encore Nouveal e-santé et promettent d’être les actrices du suivi médical de demain. Ces start-ups ont en commun de vouloir réinventer l’expérience du patient à l’hôpital pour la rendre plus confortable et moins angoissante.

Pour cela, elles proposent différentes solutions numériques allant des démarches en ligne (enregistrer sa pré-admission, réserver une chambre individuelle, connecter sa mutuelle et son hôpital pour organiser au mieux ses remboursements…) au service de conciergerie intégré (fourniture de produits d’hygiène, de livres, de services de streaming vidéo ou de snacks pendant le séjour à l’hôpital, réservation de garde d’enfant pendant l’hospitalisation et d’aide à domicile en sortant). Objectif : faire en sorte que les patients ne se sentent pas à l’hôpital.

Une vision plus sociale qui fait son chemin : surtout connue pour son service de conciergerie, Happytal revendique désormais 72 établissements de santé clients en France et en Belgique, dont 68 publics et 4 privés, et 25 000 patients qui auraient bénéficié de ses services. Lauréate du Pass French Tech, la startup a réussi une levée de fonds de 23 millions en novembre dernier et cherche désormais à s’étendre en Europe.

Un meilleur suivi à domicile

Mais le parcours patient digital permet aussi un meilleur suivi post-hospitalisation, alors que les soins en chirurgie ambulatoire se développent. Orthopédie, rhumatologie, obésité, maternité ou oncologie, de nombreuses spécialités nécessitent un suivi du patient à domicile. C’est justement sur ce créneau qu’a choisi de se spécialiser l’application Be Patient qui propose aux professionnels de santé d’adapter les parcours de soins de façon personnalisée, en particulier dans le cadre des séjours ambulatoires ou raccourcis.

Selon Nouvéal e-santé, les bénéfices seraient doubles : pour les patients, c’est la garantie de devenir acteur de leur parcours de soins et d’avoir la possibilité de mieux communiquer avec les soignants ; pour les professionnels de santé, c’est la possibilité d’améliorer et de structurer la prise en charge pour détecter rapidement des situations à risques.

Et l’expérience patient peut aller encore plus loin, jusqu’à être intégrée dans l’offre technologique d’un hôpital. Un exemple ? Des IRM avec une solution « ambiant expérience ».« Vidéo embarquée, musique, lumière… Tout est pensé pour réduire le stress du patient. Résultat : moins de temps passé dans la machine et moins de produit de contraste injecté. Le travail périphérique présente au final un impact clinique », comme l’illustre Jérôme Michelot, Directeur conseil transformation en santé chez Philips HealthCare. Avec 3 000 établissements de santé (hôpitaux et cliniques) et 8 000 Ehpad en France, le marché du parcours-patient digital a encore une belle marge pour se développer.

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous