Terrawatt : quand le déploiement de l’énergie solaire devient mondial

10 juillet 2017

Avec pour mission de soutenir le déploiement massif de l’électricité solaire à travers le monde, en faisant baisser son coût de financement, Terrawatt, organisation mondiale à but non lucratif, représente de nombreux acteurs clés du secteur privé (dont les membres fondateurs sont Engie, Schneider Electric, Total, Iberdrola et KPMG).

L’objectif affiché de l’initiative est de déployer plus de 1 térawatt (1 000 gigawatts) de puissance photovoltaïque d’ici 2030, soit un investissement de plus de 1 000 milliards de dollars.

Terrawatt vise également à partager l’information, animer, sensibiliser et former l’ensemble des parties prenantes – gouvernements, financiers, énergéticiens, grand public, ONG – pour définir collectivement le cadre de marché le plus efficient possible.

L’organisation œuvre ainsi pour le respect de l’accord de Paris sur le climat consistant à maintenir l’augmentation de la température mondiale en dessous des 2°C et à déployer tous les efforts afin de limiter le réchauffement climatique.

Le projet Ambrogio

A travers une étude modélisant les facteurs impactant le coût de financement de l’énergie solaire, les acteurs de ce projet (Trilegal, Norton Rose Fulbrigh, Herbert Smith Freehills et KPMG) sont en mesure de proposer aux gouvernements des outils d’aide à la décision pour accélérer le processus de réduction des coûts du solaire.

Ainsi le modèle financier proposé par Ambrogio vise à évaluer l’impact des mesures réglementaires sur le coût de l’électricité (LCOE) et à prioriser les réformes permettant aux gouvernements d’offrir aux citoyens un accès à l’électricité au moindre coût.

L’initiative de standardisation des contrats des projets solaires (Solar Energy Standardisation Initiative (SESI))

L’Agence internationale pour l’énergie renouvelable (IRENA) et TWI ont lancé en 2016 une initiative à l’échelle mondiale en vue de normaliser les contrats afin de rationaliser le développement et le financement de projets solaires. Cette initiative devrait permettre d’attirer environ $2,2 milliards de capitaux privés d’ici 2030. Elle réunira des acteurs du secteur public et privé qui œuvreront ensemble afin de définir un modèle standard efficace et acceptable de documentation juridique applicable aux projets solaires.

Common Risk Mitigation Mechanism (CRMM)

L’Initiative Terrawatt (TWI), le Fonds de change (TCX), le Conseil de l’énergie, de l’environnement et de l’eau (CEEW), la Banque mondiale et la Confédération des industries indiennes (CII) ont annoncé le 18 mai 2017 le lancement d’une étude de faisabilité concernant la mise en place d’un fonds de garantie pour la mutualisation des risques liés aux projets solaires. Soutenue par un nombre croissant de pays, cette initiative a été lancée sous l’égide de l’Alliance solaire internationale (ISA). Elle vise ainsi à :

– Faciliter l’accès aux outils de mitigation du risque pour les développeurs ainsi que pour les investisseurs à travers une plateforme dédiée :
– Sécuriser les flux de trésorerie pour les investisseurs institutionnels privés ainsi que pour les prêteurs à travers des garanties de haut niveau.

Solar@COP

Co-organisé par Terrawatt Initiative dans le cadre de la COP 22 en novembre 2016, solar@COP fut le premier évènement annuel de la conférence consacré exclusivement à la révolution solaire dans l’énergie.

En rassemblant les majeures parties prenantes, solar@COP vise à établir un consensus sur les principales actions à mettre en place afin d’atteindre une accélération massive du déploiement de l’énergie solaire à une échelle mondiale. En effet, l’énergie solaire offre le potentiel de lutter contre le changement climatique tout en fournissant une électricité abordable et propre à tous, à condition que les bonnes conditions soient instaurées. Par conséquent, le développement de l’énergie solaire jouera un rôle central dans la réalisation des objectifs de la COP 21.

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous