Urbanisation : ce que l’IoT peut apporter

Avec une population mondiale qui devrait atteindre les 9,8 milliards en 2050, selon les dernières estimations de l’ONU, dont 70% environ se concentrera au sein de centres urbains, les villes intelligentes (smart cities) pourraient bien constituer le remède.

Quel point commun entre la gestion de l’eau, des eaux usées, de l’énergie, de l’agriculture et la surveillance de l’air ? A priori aucun… et pourtant la technologie IoT et à travers elle, les capteurs, semblent jouer le rôle de dénominateur commun.

1/ La gestion de l’eau

Installer un réseau de capteurs permettrait (grandement) d’améliorer l’efficacité des réseaux de distribution. Un des principaux bénéfices serait de réduire le volume d’eau non génératrice de revenus, i.e. des pertes pour les collectivités provenant de la vétusté des infrastructures, d’erreurs de facturation ou d’une consommation non autorisée. Selon une étude de la Banque mondiale, ce sont ainsi 32 milliards de mètres cubes d’eau qui sont perdus chaque année. En détectant et localisant les défaillances et fuites en temps réel, les capteurs rendent plus efficiente la gestion de service de distribution.

2/ La gestion des eaux usées

A l’instar de l’eau, la gestion eaux usées peut également voir son efficacité se renforcer à travers l’utilisation des réseaux de capteurs.  Aujourd’hui, les débordements de bouches d’égoûts constituent le principal risque pour des populations locales encore démunies. Toutefois, un contrôle accru des vannes et des mesures de qualité de l’eau via un réseau intelligent relié à des plateformes de surveillance, tel que SCADA (Supervisory Control and Data Acquisition), permettent d’éviter le pire.

 

Source : harborresearch.com

3/ L’efficacité énergétique

Bien que difficilement perceptible pour un consommateur lambda, la fréquence ou encore le voltage sont des données essentielles pour des industriels dont l’activité et le cycle de vie de l’appareil productif sont directement impactés.


Lire aussi : Comment les smart grids se font-ils une place dans les villes françaises ?

4/ Une agriculture intelligente

Tous les mètres carrés comptent ! Tel pourrait être le slogan du monde agricole afin de soutenir l’accroissement continu de la population et donc de ses besoins nutritionnels. Les fermes de demain, qui utilisent des infrastructures (toits, terrasses…) contraintes par leur environnement, nécessitent la mise à disposition de données en temps réel. Avec plus de 820 fermes urbaines et 400 millions de dollars de chiffre d’affaires, Chicago devient « la » ville du AgTech, selon Fast Company.

5/ Surveillance de l’air et de la météo

Eléments déterminants pour le secteur du BTP, la maîtrise de la qualité de l’air et des conditions météorologiques influence de manière significative les processus de construction des infrastructures.

Ce contenu provient d’un billet posté par Sivan Cohen, dirigeant de la société Ayyeka, sur Govtech.com.

Image d’en-tête par okeyphotos

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous