Véhicules connectés : retour sur le partenariat Microsoft et Toyota

En pleine logique d’open innovation, Toyota et Microsoft amplifient leur partenariat autour de la voiture connectée.

Suite à la décision prise d’élargir le partage de connaissance autour de leurs technologies et savoir-faire respectifs, les groupes japonais et américain veulent accélérer le développement de voitures autonomes. L’enjeu pour les deux géants est colossal : l’institut américain Gartner estime à 250 millions le nombre de véhicules connectés sur les routes d’ici 2020.

Dans le cadre de cet accord, Toyota et Microsoft ont conclu un accord de licence autour des systèmes d’exploitation, des captures de mouvement et des réseaux Wi-Fi. Cette collaboration permet au premier de « piocher » dans le portefeuille de brevets de l’éditeur informatique afin d’embarquer, au sein de ses futurs modèles, de nouvelles interfaces et technologies applicatives permettant de les rendre proactives avec l’environnement extérieur (trafic, météo…).

Cet accord, qui vient prolonger les précédents deals unissant les deux partenaires autour du Toyota Connected Hub et du Cloud Azure de Microsoft, devrait, à termes, permettre à l’américain de bénéficier des avancées réalisées par son partenaire, qui compte investir 11 milliards de dollars dans la mise au point de systèmes de conduite prédictifs et personnalisés.

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous