[VivaTech XP] Wello et Wattpark : les solutions à la mobilité de demain

3 mai 2019

Avec WattPark, la première borne de charge de recharge monétisable et compatible avec tous les véhicules électriques, et Wello, un triporteur électrique et solaire, le développement de la mobilité verte s’accélère. Interview croisée de David Leguide, co-fondateur de Wattpark, et Arnaud Chéreau, président de Wello.

Quelles solutions vos entreprises apportent-elles en matière de mobilité ?

David Leguide : En France, il existe seulement 20 000 bornes électriques pour 200 000 véhicules. Un chiffre qui va quintupler d’ici à 2022 si l’on se fie à l’objectif fixé par le gouvernement. Or, l’infrastructure de charge électrique était véritablement le point faible de cette transition énergétique vers la mobilité électrique. Nous voulions trouver une solution pour charger à moindre coût et de manière efficace tous les véhicules électriques (voitures, vélos, scooters). En tant qu’utilisateurs, nous avions compris que les propriétaires de véhicules électriques avaient besoin de deux choses : réserver facilement une borne et pouvoir se brancher. Lorsque nous avons lancé Wattpark, le but était de tenir une double disruption : dans l’offre de services et les capacités technologiques et dans la volonté d’obtenir un produit universel à prix bas en production de masse, ce qui supprime les freins à l’achat du véhicule électrique.

Arnaud Chéreau : 50% de nos trajets en ville font moins de 5 km. C’est une hérésie de déplacer un véhicule d’une tonne pour transporter une personne de 80 kg. Forts de ces observations, nous avons décidé de développer Wello, une solution de mobilité qui permet de combiner les avantages du vélo (agile, économique, silencieux et non-polluant) aux qualités de la voiture (sécurité, capacité d’emport et confort).

Wello est un vélo cargo équipé d’une carrosserie et qui circule sur 3 roues. Doté de panneaux solaires, il peut être autonome sans avoir besoin de se recharger. Il est également connecté, ce pour remonter les datas d’utilisation. Cela permet à l’utilisateur d’avoir des retours sur son usage et cela nous permet de continuer à améliorer le produit et l’expérience que l’on en fait.

Comment ces innovations changent-elles la vie quotidienne de leurs usagers ?

David Leguide : Wattpark permet à ses utilisateurs de louer leur borne à des tiers, suivant un modèle collaboratif. Et avec l’application qui permet de contrôler une place de parking (grâce à une barrière optique), chacun pourra rentabiliser sa place. De plus, avec toutes les informations que nous récoltons grâce à la géolocalisation, nous agrégeons énormément de données qui permettent d’anticiper les besoins en temps réel et d’avoir une gestion plus efficace du réseau électrique.

Arnaud Chéreau : Wello est en voie de changer les modes de livraison et permet le lancement de nouvelles activités comme de la vente ambulante. Certains acteurs nous ont même contactés en vue de livrer des plateaux repas à des personnes âgées dans des quartiers difficiles. Wello répond également aux enjeux de mobilité inclusive. Notamment pour ceux qui habitent à la périphérie des agglomérations et qui souffrent d’exclusion à cause d’un manque de solutions de mobilité.

Comment imaginez-vous l’avenir de la mobilité ?

David Leguide : La mobilité va évoluer sous différentes formes. Nous allons voir apparaître de plus en plus des véhicules électriques et des voitures hybrides en masse. Les voitures autonomes vont se développer. Nous assisterons également à l’émergence de la mobilité multimodale. Et grâce au collaboratif, nous allons aussi entrer dans l’ère des voitures partagées. Le rapport à la voiture a déjà commencé à changer grâce au co-voiturage et à Uber qui a démocratisé le véhicule avec chauffeur. Nous sommes face à une accélération de la transition énergétique vers la mobilité électrique. On pense à après-demain et on imagine même des véhicules à hydrogène sur les routes.

Arnaud Chéreau : On parle beaucoup des véhicules autonomes mais c’est de la poudre aux yeux. Cela nous détourne des vraies problématiques qui sont d’optimiser notre usage des technologies qui permettent de moins polluer et d’assurer une mobilité pour tous. Les facteurs de mobilité sont des facteurs d’exclusion et la voiture autonome ne répond pas aux problématiques de mobilité pour tous. Dans le futur, je vois trois sortes de véhicules apparaître : les véhicules optimisés, avec des solutions compactes et peu encombrantes comme Wello, ainsi que des véhicules comme les trottinettes, le vélo et le scooter électrique. On devrait voir aussi un vieux rêve de l’être humain se concrétiser : voler. A l’avenir, il y aura donc les fameuses voitures volantes ou des avions taxis.

Qu’allez-vous présenter à Viva Tech ?

David Leguide : A Viva Tech, notre but sera de sensibiliser le public aux solutions d’autonomie et de charge. Nous voulons montrer aux acheteurs potentiels d’un véhicule électrique que notre projet est immédiatement appréhendable et peu coûteux.

Arnaud Chéreau : Nous allons exposer un wello dans lequel le public pourra s’installer et tester la capacité d’emport à l’arrière.

 

La rédaction HOW

par L'ADN

Linkedin

A lire aussi

La communauté des leaders de l'innovation

Innovating in good company

Rejoignez-nous